Conseil Municipal en date du 22 Septembre 2014 – Projet de jumelage avec la ville de Qujiang

Conseil Municipal en date du 22 Septembre 2014 à 20h00

V) International

Projet de jumelage avec la ville de Qujiang (Quzhou)/Chine (5 abstentions)

Vu la loi du 2 février 1992 qui fixe un cadre juridique pour les actions internationales des collectivités locales,

Vu la Loi du 7 juillet 2014 d’orientation et de programmation relative à la politique de développement et de solidarité internationale et notamment son titre III, action extérieure des collectivités territoriales,

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et son article L.1115-1 qui dispose que les collectivités peuvent conclure des conventions avec des collectivités locales étrangères.Ces conventions précisent l’objet des actions envisagées et le montant prévisionnel desengagements financiers,

Monsieur le maire expose les raisons qui conduisent à envisager un jumelage avec la commune de Qujiang, QuZhou (République Populaire de Chine) : Qujiang constitue l’un des deux quartiers administratifs de la Préfecture de Quzhou, située dans le sud de la Chine à l’ouest de la Province du Zhejiang. Peuplée de 400.000 habitants, Qujiang est une ville dotée d’un patrimoine historique important, dont l’un des deux seuls temples de Confucius. Les autorités de cette commune ont proposé à La Brède d’établir un « dialogue entre Montesquieu et Confucius », prétexte à une coopération élargie à diverses thématiques proposées dans un projet de charte de jumelage.

Un tel jumelage, pour être actif, devra reposer sur la volonté des élus mais aussi sur le dynamisme des habitants.

Dans cette perspective, M. le maire propose la mise en place d’un jumelage avec la commune de Qujiang, QuZhou (République Populaire de Chine), la constitution d’un comité de jumelage et la signature d’une charte de jumelage dont le projet a été transmis à chaque conseiller municipal(ci- joint).

Il est précisé que le rôle du comité de jumelage sera:

  • d’assurer la promotion du jumelage,
  • de maintenir un lien permanent avec la collectivité partenaire,
  • d’encourager sa participation aux activités d’échanges,
  • d’informer localement sur le pays de la collectivité partenaire,
  • de coordonner les initiatives prises dans le cadre du partenariat,
  • de proposer un programme d’activités aux responsables de la commune,
  • de définir avec eux les priorités d’action (publics, thèmes…),
  • de soutenir les projets d’autres associations ou organismes locaux,
  • et d’assurer la représentation de la commune dans le cadre des échanges;

Après avoir entendu l’exposé de M. le maire, et après en avoir délibéré, le conseil municipal décide par 21 voix pour et 5 abstentions (A.BOIRIE ; M.C.RICHER ; B.CAMI-DEBAT ; H.BRANEYRE ; C.MARTINEZ),

  • d’approuver le jumelage avec la commune de Qujiang, QuZhou située (République populaire de Chine);
  • de constituer un comité de jumelage (sous forme d’association Loi 1901) : l’association sera dirigée par un conseil d’administration composé du Maire de La Brède et du Président de la CCM en exercice ainsi que de 7 membres élus par l’Assemblée Générale annuelle, le conseil d’administration ayant en son sein un bureau composé d’un président délégué qui assurera la représentation de l’association ainsi que d’un secrétaire et d’un trésorier;
  • d’autoriser M. le maire à négocier et signer la charte de jumelage;
  • en tant que de besoin d’inscrire des crédits suffisants au budget communal.

Intervention de Corinne Martinez :

Nous avons entendu votre exposé, voici nos remarques:

D’abord cela nous aura permis de faire quelques recherches sur
internet, de voir que pour une ville de plus de 2 millions d’habitants
il y a très peu d’informations disponibles.

Cela nous aura aussi permis de réviser notre anglais puisque les sites
décrivant cette ville sont en langue anglaise, il doit y en avoir en
chinois bien sûr mais je n’ai même pas essayé !

On parle d’un jumelage avec une ville située à l’ouest de Shanghai et
à plus de 12 heures de vol de Paris.

Quzhou, une zone de 400 000 habitants dans une ville de 2,4 millions
d’habitants à environ 10 000 kilomètres d’ici, minimum 12 heures de
vol au départ de Paris pour un biller aller-retour entre 1000 et 1500
euros.

La Brède, une commune de 4000 habitants soit 1% de la population de
Quzhou. Donc nous constatons une légère disproportion de taille…

Nous ne retrouvons pas dans votre proposition ce qui nous semble être
la base d’un jumelage, c’est-à-dire : des rencontres entre des
citoyens, des échanges éducatifs, culturels, sportifs, etc…

Par ailleurs, nous connaissons les difficultés qui existent déjà entre
Viana (située à 380 kms, à 5 heures de bus) et La Brède car nous avons
bien moins de collégiens espagnols qui apprennent le français par
rapport aux collégiens français qui apprennent l’espagnol en deuxième
langue.

Du chinois en deuxième langue au collège, nous n’en avons pas !

Nous ne voyons pas l’intérêt que les habitants de la commune
pourraient trouver dans ce jumelage et nous ne connaissons pas les
objectifs des interlocuteurs chinois.

Que vous fassiez cette proposition non pas d’un jumelage, mais d’un
accord, d’un partenariat économique dans le cadre de vos
responsabilités de Vice-Président en charge des affaires économiques
à la CCM : nous le comprendrions. Mais le conseil communautaire, c’est
demain soir et c’set un autre cadre qui permettrait aussi que les
échanges culturels se fassent au niveau de l’Office du Tourisme.

Bref notre avis est que la commune n’est pas la bonne dimension
territoriale.

Qu’il y ait un intérêt économique pour certaines entreprises, pour
certains viticulteurs, cela peut être évident, il est toujours
intéressant de connaître et de développer de nouveaux marchés à forts
potentiels, mais ce n’est pas de la compétence de la commune.

D’ailleurs sur le mandat précédent la commission développement
économique n’a pas vécu parce que cette compétence était du ressort de
la CCM et sur ce mandat, cette commission n’existe effectivement plus.

Alors ouvrir une ligne budgétaire municipale pour ce jumelage ne nous
parait pas correspondre à notre mission au sein d’une commune comme La
Brède.

C’est pourquoi nous nous abstiendrons sur la délibération proposée.

Dernières nouvelles depuis ce conseil municipal…

En séance, Mr Le Maire nous avait informés de la venue d’une
délégation pour la mi-novembre.

Quelques jours avant l’arrivée prévue, les interlocuteurs chinois ont
annulé leur déplacement…