500 caractères – octobre 2018

Chaque année, pour le vote du budget, nous renouvelons certaines demandes qui nous paraissent relever du bon sens mais qui, jusque-là, n’ont pas été entendues.

Dans cette liste, il y avait la suppression du projet de rond-point au Château : c’est chose faite. 

Il y avait la pose de radars pédagogiques sur la commune : le 1° clignote aujourd’hui, avenue du Château.

Ce qui nous encourage à insister encore pour avoir de vraies toilettes sur le Pré de L’espérance et pour étudier la possibilité de réduire l’éclairage public la nuit sur certains secteurs. Beaucoup de villes le font, pourquoi pas nous ?